Histoire - NOP

Go to content

Main menu

Histoire

Francais > À propos de nous

Le Parti du patrimoine du Nord de l'Ontario est un parti politique provincial en Ontario, au Canada, qui a été formé en 1977 pour faire campagne en faveur d'un statut provincial pour le Nord de l'Ontario. Aucun député n'a jamais été élu à l'Assemblée législative de l'Ontario. Le parti s'est dissous en 1985 et est resté inactif jusqu'à ce qu'il soit rétabli et réenregistré par Élections Ontario en 2010.

Le fondateur du parti, Ed Deibel, de North Bay, a voyagé dans le Nord de l'Ontario à la fin des années 1960 et au début des années 1970 afin de promouvoir l'idée de créer une province distincte et d'inscrire des partisans pour le parti.

Le parti a ensuite abandonné l'idée d'une province distincte de sa plate-forme et a continué à promouvoir les intérêts du Nord de l'Ontario en Ontario.

Origines de la fête

Le NOHP avait ses racines dans le budget provincial d'avril 1973, dans lequel le gouvernement de l'Ontario proposait d'étendre la taxe de vente provinciale de sept pour cent au chauffage et à l'électricité. Deibel a informé les médias locaux qu'il irait en prison avant de payer la taxe. Cela a conduit à une réunion d'environ 500 personnes, et la formation d'un comité d'abrogation fiscale présidé par Deibel. Le comité a recueilli 24 000 signatures de partout dans le Nord de l'Ontario sur une pétition, et le gouvernement a finalement retiré la proposition.Le 16 mai 1973, Deibel forma un comité pour discuter de cette idée et entreprit des recherches sur les problèmes du Nord de l'Ontario. Deibel a visité le Nord de l'Ontario en recrutant 600 membres pour le nouveau comité provincial et en obtenant 6 000 signatures sur une pétition demandant qu'un vote soit donné au Nord de l'Ontario sur la question de la formation d'une nouvelle province.

En octobre 1974, Deibel a installé une tente à Queen's Park, siège de l'Assemblée législative de l'Ontario, pour trois jours, et a donné des entrevues aux médias. Cela a mené à une réunion privée d'une demi-heure avec le premier ministre William Davis, qui a refusé d'autoriser un plébiscite.

Au printemps 1975, Deibel écrivit au premier ministre Davis en proposant d'abandonner le nouveau comité provincial si le gouvernement répondait à sept revendications:
Établir une Commission de développement du Nord de l'Ontario avec des citoyens du Nord de l'Ontario.
Un programme payé par la province pour éliminer les taxes municipales pendant dix ans pour toutes les nouvelles usines de fabrication qui remplissent au moins 80 pour cent de la forme finie.

Ressources non renouvelables pour avoir une taxe d'épuisement déposée dans un fonds fiduciaire conçu pour cette zone lorsque le projet est terminé. Au moins 50 p. 100 de toutes les ressources naturelles seront transformées et fabriquées dans le Nord de l'Ontario.
Un programme de rattrapage d'un milliard de dollars pour fournir des terrains viabilisés pour le logement des parcs industriels et des besoins sociaux.
Nomination d'un ministre provincial chargé de l'exploitation minière.
L'Université Lakehead et l'Université Laurentienne recevraient un financement pour un programme continu de recherche et de développement qui assure une meilleure qualité de vie dans le Nord de l'Ontario. Le gouvernement de l'Ontario a répondu à l'offre, soulignant que «le Nord de l'Ontario ... est renforcé par sa participation à une économie provinciale très étendue». La réponse du gouvernement a répondu à chacune des demandes, mais elle n'a accepté aucune de ces demandes.

Deibel répondit par une demande de démission du Premier ministre et, le 17 septembre 1976, commença à recueillir les 10 000 signatures nécessaires pour inscrire un nouveau parti politique. Le Parti du patrimoine du Nord de l'Ontario a reçu une certification officielle en octobre 1977, avec 10 600 signatures. Le gouvernement provincial a par la suite créé le ministère du Développement du Nord et des Mines en 1977.

2016
Le Parti Board a changé le nom en Northern Ontario Party (NOP).

Edward Deibel a pris sa retraite comme chef de parti mais avec la nouvelle nomination du Conseil il a accepté le rôle de président de partie.
Trevor Holliday a été nommé à titre de chef de file, Andy Wolff a conservé le Cheif Financial Officer, Claudette Stewart nommée secrétaire, Brenda McLennan nommée Coordonnatrice de collecte de fonds et de dons, Tommy Lee nommée vice-présidente.

Le plus récent ajout au conseil d'administration était Myles Clayton en tant que Media Media & Social Media Manager

Back to content | Back to main menu